Accès rapide aux ressources de la FQA. Vous êtes:

Qu'est-ce que l'autisme?

Définition

Le trouble du spectre de l’autisme (TSA) fait partie de l’ensemble des troubles neurodéveloppementaux décrit dans le DSM-V (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, 5e édition). Le trouble du spectre de l’autisme est habituellement présent dans la petite enfance, mais peut apparaître de façon plus évidente au moment de l’entrée à l’école. C’est un état qui se manifeste différemment selon les personnes.

Caractéristiques

Le trouble du spectre de l’autisme se caractérise par des difficultés importantes dans deux domaines:
► la communication et les interactions sociales ;
► les comportements, activités et intérêts spécifiques.

Communication
et interactions sociales

On dénote des difficultés persistantes marquées par une absence ou un manque de réciprocité sociale. Entre ne porter aucune attention à l’autre et ne pas savoir comment amorcer une interaction, plusieurs manifestations sont possibles. Les difficultés sont aussi présentes dans la communication non verbale. Par exemple, il est souvent complexe pour une personne autiste de comprendre ce qui est sous-entendu dans l’intonation utilisée par son interlocuteur ou dans son haussement de sourcils. De plus, les règles implicites des interactions sociales ne sont pas acquises instinctivement, les relations sociales peuvent ne pas être appropriées pour l’âge de la personne.

Comportements, activités
et intérêts spécifiques

Chez certaines personnes autistes, on constate que les intérêts peuvent être peu nombreux, mais très développés. On remarque souvent des activités ou des comportements répétitifs tels qu’une manipulation étrange des objets (les aligner ou les faire tournoyer), des mouvements inhabituels du corps (balancement, torsion ou battements de mains), etc. Les changements peuvent entrainer une détresse importante accompagnée de réactions émotionnelles souvent subites et démesurées. Les activités répétitives ont un effet rassurant en raison de leur caractère familier.

Trois niveaux
de sévérité

Dans le trouble du spectre de l’autisme, les symptômes représentent un continuum qui varie de léger à sévère. Le degré de sévérité précise le besoin de soutien de la personne et comporte trois niveaux qui se présentent ainsi:

1. Requiert un soutien,
2. Requiert un soutien important,
3. Requiert un soutien très important

Les symptômes doivent être présents depuis la petite enfance, mais ils peuvent aussi se manifester pleinement avec l’augmentation des demandes sociales. Ils limitent et altèrent le fonctionnement au quotidien.

ATTENTION

Le portrait clinique peut grandement varier d’une personne à une autre. Chacune présente une combinaison unique de signes et de symptômes. Le degré d’atteinte est différent selon l’âge, les caractéristiques cognitives et comportementales et la présence de conditions associées. Les symptômes doivent être présents depuis la petite enfance, mais ils peuvent aussi se manifester pleinement avec l’augmentation des demandes sociales. Ils limitent et altèrent le fonctionnement au quotidien. Les manifestations peuvent également changer avec le temps. Les personnes autistes représentent un groupe tellement hétérogène qu’on dit souvent qu’il y a autant de forme d’autisme que de personnes autistes.

Manifestations

Certains indices peuvent se présenter et inciter à une évaluation.
Ceux qui sont identifiés avec un * se présentent de façon précoce soit entre 1 et 2 ans:

• ne babille pas, ne pointe pas ou ne fait pas de gestes communicatifs à 1 an*
• ne répond pas à l’appel de son nom*
• semble parfois être sourd*
• ne cherche pas à imiter*
• établit rarement un contact visuel*
• ne sourit pas*
• ne montre pas les objets à l’autre*
• perd des habiletés langagières ou sociales*
• établit difficilement des contacts avec autrui, semble indifférent aux autres
• semble préférer être seul
• ne demande pas d’aide directement
• résiste aux caresses
• éclate de rire sans raison apparente
• fait des crises de larmes, des crises de colère ou devient désemparé sans que l’on sache pourquoi
• résiste aux changements de routine
• est fasciné par les objets qui tournent
• s’adonne à des jeux obsessifs (ex : alignement d’objets) ou répétitifs
• ne semble pas savoir comment jouer avec des jouets
• ne craint pas les dangers réels
• porte un attachement démesuré à des objets

Causes

Les causes ne font pas encore l’objet d’un consensus. On suspecte des causes génétiques et environnementales.

Pour aller plus loin, voir cette fiche thématique spectre de l'autisme sur le site français réhabilitation psychosociale.


Mise à jour : novembre 2021

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires