You are here:

Depuis maintenant un an, la FQA et le COSME multiplient les démarches afin de ramener l’autisme, la schizophrénie et la bipolarité dans la liste des diagnostics évidents.  Être sur la liste des diagnostics évidents permet un accès rapide au Programme de solidarité sociale. Ne pas être sur la liste implique de fournir des renseignements supplémentaires. 50 % des personnes abandonnent les démarches, car trop complexes ou bien elles ne savent pas où demander de l’aide.

Alors que le portrait des demandeurs d’aide de dernier recours a beaucoup changé dans les dernières années, le gouvernement a fait le choix de complexifier l’accès au PSS à des personnes qui sont en situation de grande vulnérabilité.

Jusqu’à maintenant, nous avons mené les actions suivantes:

  • Rencontre avec les fonctionnaires;
  • Rencontre avec la ministre de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire;
  • Discussions avec le cabinet;
  • Plainte au Vérificateur général du Québec;
  • Avis aux consultations pré-budgétaires.

Nous avons besoin de vous pour continuer nos démarches. Nous cherchons des histoires de cas documentés à présenter au cabinet de la ministre de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire, Chantal Rouleau.

 

Merci de compléter le fichier suivant