Contribuez au développement de la FQA :

LOVAAS - ABA - ICI

Généralités et philosophie du programme

L’analyse appliquée et la modification du comportement (ABA : Applied Behavior Analysis), une approche pour enfants autistes mise au point par le professeur Lovaas, sont des méthodes basées sur des observations scientifiques qui s’appuient sur les hypothèses et les considérations suivantes :

  • pour de nombreux enfants, les excès et les manques liés à l’autisme proviendraient en grande partie d’un blocage de l’apprentissage et pourraient être surmontés par un entraînement intensif ;
  • cet entraînement intensif comporte des techniques de sciences comportementales (behavioristes) appliquées telles que l’incitation et le renforcement positif. Le renforcement positif, un des piliers de la méthode, part du principe que tout nouveau comportement est susceptible de disparaître après un certain temps si les tentatives d’atteindre le résultat escompté ne sont jamais récompensées ;
  • la précocité (de préférence avant quatre ans) et l’intensité de l’intervention sont déterminantes lorsqu’on vise une récupération complète.

Le programme comprend des centaines d’heures d’apprentissage dits « par essais distincts ».

Les habiletés à acquérir sont fractionnées en petites tâches. À chaque étape, on donne à l’enfant une instruction et on récompense les réponses satisfaisantes. La requête de l’intervenant, la réponse de l’enfant et la conséquence forment ce que l’on appelle des «essais distincts» (discrete trials). Ceux-ci s’adaptent au rythme et au niveau de développement de l’enfant. Les réactions de l’intervenant aux réponses de l’élève font appel aux techniques de modification du comportement comme l’indication, l’incitation, l’estompage, les renforcements, l’extinction, la généralisation et le maintien des comportements adéquats. Les renforcements (choisis en fonction des goûts et des habitudes de l’enfant) sont positifs, donc considérés comme une récompense. Les mauvais comportements sont ignorés, ou corrigés de façon neutre.

Les récompenses concrètes (jouet, friandises, jeu) sont remplacées aussi vite que possible par des gratifications sociales (félicitations, sourire...) afin de donner aux stimuli sociaux le pouvoir d’influencer les comportements de l’enfant.

Il est nécessaire qu’une compétence soit généralisée : les habiletés acquises pendant les exercices d’essais distincts doivent être répétées dans le cadre naturel de vie, afin que l’enfant puisse les utiliser adéquatement dans n’importe quelle situation.

Quand l’enfant réussit à accomplir les tâches demandées, d’autres étapes viennent s’ajouter pour développer des habiletés additionnelles. Les compétences nécessaires à l’acquisition du langage (attention, coopération, imitation...) sont favorisées.

Voici des exemples de tâches concernant l’attention et le langage :

  • Débutant : s’asseoir seul, avoir un contact visuel, identifier les parties du corps, imiter des sons, se déshabiller seul, etc.
  • Intermédiaire : maintenir le contact visuel, répondre aux noms, donner des quantités précises d’items, couper avec des ciseaux, etc.
  • Avancé : jouer avec des camarades, adopter la perspective d’un autre, suivre des instructions de groupe, lire, se brosser les dents, etc.

On observe une diminution significative des symptômes de l’autisme chez environ 50 % des jeunes enfants qui ont suivi intensivement le programme. Rappelons encore l’importance d’une stimulation précoce (avant quatre ans) pour obtenir les meilleurs résultats. Le programme de Lovaas et l’ABA en général sont de plus en plus employés dans différents pays, dont les États-Unis et la Norvège, auprès de la clientèle autiste.

Résultats rapportés

Les recherches initiales indiquent des améliorations du QI, de la compréhension et de l’expression du langage ainsi que des habiletés sociales et adaptatives. L’étude originale de LOVAAS présentait des résultats spectaculaires avec 45 % des enfants que l’on n’arrivait pas à différencier des enfants normaux. Des études tentant de reproduire ces résultats sont actuellement en cours.*

Les méthodes Lovaas/ABA reconnaissent le besoin d’un enseignement un pour un. Elles utilisent la répétition des réponses comprises jusqu’à l’assimilation complète et maintiennent l’enfant à l’écoute pour des périodes de temps de plus en plus longues. On obtient une allocution verbale chez certains et un départ accéléré chez d’autres. Plus efficaces pour les autistes de léger à modéré et dans l’échelle supérieure de QI.*

Pour aller plus loin

Autisme : au Québec, l'hégémonie de l'ABA de plus en plus contestée
Un article de Marianne Niosi, janvier 2015. Lire le document

ICI - Des effets positifs pour toute la famille
Un article d’Isabelle Courcy, MSc et Catherine des Rivières-Pigeon, PhD, avec la collaboration de Gabrielle Sabourin et Stéphanie Granger, L’EXPRESS, Printemps 2012. Lire le document

Troubles du spectre de l’autisme : l’intervention comportementale intensive, un traitement porteur
Un article de Marie Giroux et Normand Giroux, octobre 2012. Lire le document

Dossier ICI: Premier résultat
Un article de Geneviève Boyer, Gilles Cloutier et Céline Mercier. L’EXPRESS, Printemps 2008. Lire le document

L’effet de l’ICI sur les enfants et leurs parents - Printemps 2008
Un article de Annie Durand, Joanne Larose, Annick Le Beau, Martine Michaud et le CRDI Montérégie-Est, L’EXPRESS, Printemps 2008. Lire le document

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires