Contribuez au développement de la FQA :

Présentation de l'échelle d'évaluation de l'autisme infantile (CARS)

Auteurs : Eric Schopler, Ph.D; R. J. Reichler, M.D.; Barbara Rochen-Renner, Ph.D.
Traduction et adaptation française : Bernadette Rogé, docteur en psychologie

Introduction

L'échelle d'évaluation de l'autisme infantile (CARS) est une échelle incluant 15 items comportementaux. Elle a été élaborée pour identifier les enfants autistiques et pour les distinguer d'enfants porteurs d'autres troubles du développement sans syndrome autistique associé. De plus, elle permet de distinguer les enfants dont les signes d'autisme sont discrets ou moyens, des enfants dont l'autisme est sévère.

La première version a été construite il y a plus de 15 ans (Reichler et Schopler, 1971) pour permettre aux cliniciens d'établir un diagnostic plus objectif de l'autisme et dans une forme plus facilement utilisable.

Les 15 items du CARS réunissent :

♦ Les traits décrits initialement par Kanner
♦ D'autres caractéristiques notées par Creak, qui sont retrouvées chez beaucoup d'enfants autistiques mais pas chez tous
♦ Des éléments additionnels utiles pour le repérage des symptômes caractéristiques des enfants autistiques plus jeunes

Rationnel des 15 items

Chacun des 15 items de l'échelle est indiqué ci-dessous avec ce qui motive son inclusion (Schopler, Reichler, De Vellis et Daly, 1980). La relation entre chaque item et les 5 principaux systèmes de diagnostic, mentionnés au préalable, est indiquée. Le fait que l'item soit inclus en tant que signe essentiel, secondaire ou exclu de chacun des 5 systèmes de diagnostic est également signalé.

I. Relations sociales

Des anomalies dans ce secteur sont considérées comme l'une des caractéristiques principales de l'autisme dans pratiquement toutes les descriptions de ce désordre. C'est le cas pour les 5 systèmes représentés dans cet instrument : Kanner (signe essentiel), Creak (signe essentiel), Rutter (signe essentiel), NSAC (signe essentiel) et DSM-III- R (signe essentiel).

II. Imitation

Cet item a été inclus parce qu'il a été montré que de nombreux enfants ayant de sévères difficultés de langage avaient aussi des problèmes dans le domaine de l'imitation verbale et motrice. La capacité à imiter est considérée comme une base importante pour le développement du langage. L'imitation est aussi une habileté de la plus grande importance pour le traitement et l'éducation des enfants jeunes. Ainsi, alors que des anomalies dans ce domaine ne sont pas considérées comme un signe essentiel de l'autisme, cet item est inclus dans le CARS : Creak (non inclus), DSM-III-R (non inclus), Kanner (signe secondaire), NSAC (non inclus), Rutter {secondaire).

III. Réponses émotionnelles

L'autisme a d'abord été considéré comme un trouble dans le contact affectif. De plus, les réponses émotionnelles anormales et inadéquates ont été largement considérées comme un trait caractéristique de l'autisme : Creak (signe secondaire), DSM-III-R (signe essentiel), Kanner (signe essentiel), NSAC (signe secondaire), Rutter (signe essentiel).

IV. Utilisation du corps

Des mouvements bizarres et en particulier les stéréotypies comme l'agitation des mains, les coups répétitifs, le tournoiement, ont été largement décrits à la fois par les cliniciens et les chercheurs. De telles utilisations du corps et de tels mouvements ont été inclus dans tous les systèmes de diagnostic : Creak (signe essentiel), DSM-III- R (signe essentiel), Kanner (signe secondaire), NSAC (signe essentiel), Rutter (signe secondaire).

V. Utilisation des objets

Un usage inapproprié des objets tels que les jouets ou d'autres éléments est étroitement lié aux relations perturbées avec les autres personnes. De tels comportements apparaissent souvent dans les descriptions cliniques et se voient accorder un rôle essentiel ou secondaire dans tous les systèmes de diagnostic : Creak (signe essentiel), DSM-III-R (signe essentiel), Kanner (signe secondaire), NSAC (signe essentiel), Rutter (signe secondaire).

VI. Adaptation au changement

La difficulté dans ce domaine est un autre trait essentiel de l'autisme, identifié à l'origine par Kanner, confirmé par les données des recherches ultérieures, et maintenu dans les définitions les plus récentes de l'autisme : Creak (signe essentiel), DSM-III-R (signe essentiel), Kanner (signe essentiel), NSAC (signe essentiel), Rutter (signe essentiel). Les trois échelles suivantes sont des mesures de particularités sensorielles qui ont été décrites empiriquement comme des différences sensorielles inhabituelles par Goldfarb (1961) et Schopler (1965). Ces études ont montré une préférence inhabituelle pour les informations passant par les récepteurs proximaux comme le toucher et l'odorat, avec un évitement des informations liées aux récepteurs distaux comme la vision et l'audition. Ornitz et Ritvo (1968) ont montré la variabilité des troubles perceptifs affectant les systèmes sensoriels. Ces items se rapportent à l'hypersélectivité des stimuli décrite par Schreibman et Lovaas (1973). Deux échelles incluant les systèmes perceptifs distaux et une échelle incluant les sens de la proximité ont été retenues à cause de leur implication directe pour l'évaluation et l'organisation du programme éducatif.

VII. Réponses visuelles

L'évitement du contact visuel durant les interactions a été largement décrit chez les enfants autistiques. La question de savoir si un tel évitement du contact visuel s'étendait aussi à l'évitement visuel de jouets ou d'autres objets s'est posée dans le cadre de la recherche. Cet élément a pesé pour son inclusion dans l'échelle : Creak (signe essentiel), DSM-III-R (signe essentiel), Kanner (signe essentiel). Rutter (signe secondaire).

VIII. Réponses auditives

Cette échelle se réfère à l'évitement des informations auditives. Les possibilités d'apprentissage évaluées par cette échelle ont des implications claires pour l'enseignement du langage ou d'autres formes alternatives de communication : Creak (signe essentiel), DSM-III-R (signe secondaire), Kanner (signe secondaire), NSAC (signe essentiel), Rutter (signe secondaire).

IX. Goût - Odorat - Toucher (réponses et modes d'exploration)

Cet item a été inclus pour évaluer la préoccupation fréquemment décrite pour l'exploration buccale, le léchage, le reniflement et le frottement des objets, ainsi que les réactions particulières à la douleur parfois observées chez les autistes : Creak (signe essentiel), DSM-III-R (non inclus), Kanner (signe secondaire), NSAC (signe essentiel), Rutter (signe secondaire).

X. Peur - anxiété

Les peurs inhabituelles ou inexplicables ne sont pas des caractéristiques "centrales" de l'autisme. Cependant, de tels comportements apparaissent d'une manière suffisamment fréquente pour être retenus : Creak (signe essentiel), DSM-III-R (signe secondaire). Kanner (signe secondaire). NSAC (signe secondaire), Rutter (signe secondaire).

Xl. Communication verbale

Cet item évalue l'aspect autistique du langage allant du mutisme à l'utilisation bizarre et non fonctionnelle du langage. La plupart des définitions de l'autisme considèrent la communication autistique évaluée par cet item comme un trait caractéristique du désordre : Creak (signe essentiel), DSM-llI-R (signe essentiel), Kanner (signe essentiel), NSAC (signe essentiel), Rutter (signe essentiel).

XII. Communication non verbale

Cet item évalue l'utilisation des gestes et autres types de communication non verbale ou la réponse à de tels signaux. Il est particulièrement utile dans l'appréciation des capacités de communication des enfants qui n'accèdent pas au langage : Creak (signe secondaire), DSM-III-R (signe secondaire), Kanner (signe secondaire). NSAC (signe essentiel), Rutter (signe essentiel).

XIII. Niveau d'activité

Bien que le niveau d'activité anormal ne soit généralement pas considéré comme un trait central de l'autisme, il est fréquemment observé chez les enfants autistiques et joue un rôle important dans la structuration de l'environnement d'apprentissage pour l'enfant : Creak (non inclus), DSM-III-R (non inclus), Kanner (non inclus), NSAC (signe secondaire), Rutter (non inclus).

XIV. Niveau intellectuel et homogénéité du fonctionnement

Cet item représente une extension de l'un des traits centraux de la description de Kanner avec évaluation à la fois du retard et de l'homogénéité du fonctionnement intellectuel : Creak (signe essentiel), DSM-III-R (signe secondaire), Kanner (signe essentiel), NSAC (signe secondaire), Rutter (signe secondaire).

XV. Impression générale

Il s'agit d'une évaluation globale du degré d'autisme perçu chez un enfant durant la période d'observation. Elle inclut les jugements quantitatifs et qualitatifs de tous les comportements observés durant la période d'évaluation. Cette évaluation doit être effectuée avant de faire la somme des scores attribués à chacun des 14 items précédents.

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires