Contribuez au développement de la FQA :

Les parents, les premiers observateurs

Les parents sont généralement les premiers à observer des comportements atypiques chez leur enfant ou leur adolescent.

Si vous avez un doute, le premier réflexe à avoir est d’aller à votre CLSC, porte d'entrée pour obtenir une évaluation diagnostique. Vous pouvez aussi aller consulter votre médecin de famille, un pédiatre ou un psychologue (ces derniers sont autorisés depuis 2009 a effectué des évaluations diagnostiques en autisme, en complément d'autres professionnels) pour obtenir leur avis.

Il est important que les parents se préparent au processus d’évaluation de leur enfant. Ils devront répondre à une série de questions et faire part de leurs observations au médecin. Leurs observations sont essentielles puisqu’elles guideront le médecin dans son analyse. (Consultez le lien Pourquoi faire une évaluation? en bas de page)

Signes pouvant faire suspecter un cas de trouble du spectre de l'autisme *

♦ Dans la petite enfance

TABLEAU 3
SIGNES D'APPEL D'UN TSA DANS LA PETITE ENFANCE

Babillage restreint, atypique ou absent à 12 mois.

Gestuelle restreinte, atypique ou absente à 12 mois. (p. ex. : pointer du doigt, saluer de la main)

Absence de réaction à l’appel de son nom à 12 mois.

Aucun mot à 16 mois.

Absence d’association spontanée ou association restreinte, atypique de deux mots à 24 mois (cela n’inclut pas l’écholalie ou les répétitions).

Perte ou régression de la capacité langagière ou sociale.

 ♦ Dans l'enfance

TABLEAU 4
SIGNES D'APPEL D'UN TSA CHEZ L'ENFANT D'ÂGE
PRÉSCOLAIRE ET SCOLAIRE
  • Anomalie du langage, mutisme, écholalie persistante.
  • Utilisation des pronoms « tu », « il » ou « elle » pour référer à soi.
  • Vocabulaire limité compte tenu de l’âge ou, inversement, particulièrement bien élaboré sur des sujets précis.
  • Particularités expressives (phrases stéréotypées, langage atone).
  • Communication difficile (calme inapproprié, conversation limitée ou, à l’inverse, très élaborée sur ses centres d’intérêt).
  • Difficulté à jouer avec les autres enfants ou difficulté à s’intégrer (comportement agressif ou perturbateur).
  • Réactions atypiques devant l’exposition à différents stimuli.
  • Difficultés dans la relation avec l’adulte (trop intense/distante).
  • Réactions vives en situation de proximité physique.
  • Difficultés à gérer les changements, les situations imprévisibles ou les moments de transition entre deux activités.
  • Profil inhabituel de compétences.
  • Préférence particulière pour des intérêts ou des activités atypiques. (collectionner, faire des calculs, dresser des listes)

♦ À l'adolescence

TABLEAU 5
SIGNES D'APPEL D'UN TSA CHEZ L'ADOLESCENT
  • Difficultés chroniques se manifestant dans les comportements sociaux et dans l’adaptation aux changements.
  • Manque d’autonomie, « naïveté sociale ».
  • Communication difficile (calme inapproprié, conversation limitée ou, à l’inverse, très élaborée sur ses centres d’intérêt).
  • Communication non adaptée au contexte social (trop grande familiarité, explications élaborées comme en donnerait un professeur).
  • Particularités expressives (phrases stéréotypées, langage atone).
  • Difficulté à se faire des amis de son âge et à maintenir ses relations, relations plus faciles avec les adultes ou les plus jeunes.
  • Rigidité de la pensée et des comportements; manque d’humour.
  • Préférence particulière pour des intérêts ou des activités atypiques (collectionner, faire des calculs, dresser des listes).


* Ces tableaux sont issus des lignes directrices en trouble du spectre de l’autisme rendues public par le Collège des médecins et l’Ordre des psychologues du Québec en janvier 2012.

Voir aussi: L'évaluation préliminaire

 

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires