Contribuez au développement de la FQA :

« Postforum blues »

COMMUNIQUÉ
POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Montréal, le 15 février 2016 — C'est avec beaucoup d'enthousiasme et surtout beaucoup d'attentes que la Fédération québécoise de l'autisme a participé au premier forum québécois de l'autisme qui se tenait les 11 et 12 février derniers.

Bien qu'elle ait toujours refusé de le faire par le passé, la Fédération s'est prêtée au jeu de « prioriser des priorités », en se joignant à ses partenaires des réseaux de la santé, de l'éducation, du travail, de la famille et avec ses alliés du communautaire, avec les personnes autistes et avec les parents.

À plusieurs reprises pendant le forum, la ministre Charlebois a insisté pour dire que le fait de cibler une priorité pour chacun des huit thèmes ne signifiait pas que les autres priorités seraient mises de côté. L'exercice de priorisation n'avait d'autre objectif, disait-elle, que de
déterminer ce qui serait fait en premier.

Pour la plupart des thèmes, le choix d’une priorité a fait consensus parmi les participants. À titre d’exemples :

- En ce qui concerne l’évaluation des besoins et le diagnostic, 73 % des participants ont choisi la définition et la mise en place des trajectoires d’évaluation diagnostique pour TOUS les groupes d’âge.

- Pour la petite enfance, 63 % des participants ont opté pour que d’autres approches soient documentées et proposées afin de diversifier l’offre de services spécialisés.

- Pour les adultes et leur projet de vie, 92 % des participants ont demandé qu’on développe de façon concertée, une gamme variée de services pour répondre à leurs besoins particuliers dans différentes sphères de leur vie.

En ce sens, nous croyons que le premier forum québécois sur le trouble du spectre de l'autisme a été l'occasion, pour les participants, de brosser le tableau des avancés et des défis, de mesurer les enjeux et de se mettre d'accord sur les travaux à réaliser pour mettre en place des services qui se font attendre depuis trop longtemps déjà. Jusque-là, tous les espoirs étaient permis et nous avions l’impression que les choses allaient changer pour le mieux.

Or, depuis vendredi soir, la Fédération québécoise de l’autisme souffre de « postforum blues ». En effet, lors de son point de presse vendredi après-midi, la ministre Charlebois annonçait un plan d’action d’ici un an et confirmait qu’aucun nouvel investissement n’était prévu. Elle s’est voulue rassurante en fin de journée dans son mot de clôture, en disant qu’elle s’engageait à tenter de trouver les sommes nécessaires à la réalisation du futur plan d’action, mais c’était bien peu compte tenu des attentes créées par le forum et des inquiétudes grandissantes qu’ont fait naître les mesures d’austérité.

Au cours des sept dernières années, de nombreux rapports et bilans ont fait état des lacunes en matière de services aux personnes autistes, des besoins criants des familles, et de l’urgence d’agir devant un taux de prévalence croissant. La Fédération s’était engagée à participer au forum à la seule condition que l'exercice mène à des actions concrètes dans des délais raisonnables. Or, sur ces deux points, les déclarations de la ministre n’ont pas convaincu la Fédération du sérieux de la démarche.

Au nom des personnes autistes et des familles qu’elle représente, la FQA lance donc un appel à la ministre Charlebois pour que cette dernière garde le momentum et donne aux divers réseaux, les moyens de mettre en oeuvre rapidement et concrètement les priorités ciblées la semaine dernière et sur lesquelles les participants qu’elle a conviés se sont prononcés.

— 30 —

Pour renseignements : Jo-Ann Lauzon
Fédération québécoise de l’autisme
514 270-7386 direction@autisme.qc.ca

La Fédération québécoise de l’autisme est un regroupement provincial de plus de 90 organismes qui ont en commun les intérêts de la personne autiste et ceux de sa famille et de ses proches.

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires