Contribuez au développement de la FQA :

Toujours dans l'impasse

COMMUNIQUÉ

Montréal, le 22 septembre 2014 — Au moment où le gouvernement québécois est en pleine révision des programmes sociaux dans le but clairement annoncé de réduire ses dépenses, le Protecteur du citoyen dépose son rapport d’activités 2013-2014. À la Fédération québécoise de l’autisme (FQA), on s’inquiétait déjà, la lecture du rapport n’a rien pour nous rassurer.

Concernant le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), le Protecteur écrit que le nombre de plaintes a augmenté de 10,6 % par rapport à l’année précédente. Parmi celles-ci, plusieurs plaintes portent sur les services offerts aux personnes autistes, plus précisément sur la difficulté d’obtenir des services adaptés aux besoins et sur les délais d’attente pour avoir accès aux services.

Malgré les nombreux rapports faisant état des lacunes importantes au cours des dernières années, l’amélioration de l’offre de services aux personnes autistes et à leur famille se fait toujours attendre.

À titre d’exemple, le Protecteur du citoyen présente le cas de parents qui souhaitent une place d’hébergement pour leur fille depuis plus de six ans. Cette situation n’est malheureusement pas un cas isolé. Dans son rapport de mai 2013, le Vérificateur général du Québec soulignait que les délais d’attente pour les services résidentiels étaient considérables et que des familles espéraient ce service depuis huit ans, d’autres depuis plus de onze ans!

L’objectif de réduire les dépenses dans les programmes gouvernementaux sera-t-il l’occasion de couper dans des services essentiels? Dans son suivi des recommandations de rapports antérieurs, le Protecteur se dit insatisfait que le MSSS ne dispose toujours pas d’un portrait complet de la situation lui permettant d’évaluer s’il offre une réponse complète ou partielle aux besoins de la population. À la FQA, on se demande alors sur quelles données le ministère s’appuiera pour déterminer où faire des coupures. De plus, avec le taux de prévalence en autisme qui ne cesse de croître, et cela partout dans le monde, le gouvernement ne devrait pas parler de réduire les investissements en matière de services à cette clientèle, mais bien de le revoir à la hausse pour répondre aux besoins.

— 30 —

Pour renseignements : Jo-Ann Lauzon
Fédération québécoise de l’autisme
514 270-7386 / direction@autisme.qc.ca
www.autisme.qc.ca


La Fédération québécoise de l’autisme est un regroupement provincial de plus de 80 organismes qui ont en commun les intérêts de la personne autiste et ceux de sa famille et de ses proches.

 

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires