Contribuez au développement de la FQA :

Réaction à l’article de Madame Lysiane Gagnon

COMMUNIQUÉ

La Fédération québécoise de l’autisme tient à réagir à l’article de Madame Lysiane Gagnon, paru dans La Presse.ca du 1er avril 2014.

Madame,

Votre article de ce matin intitulé "La Charte et la langue" a eu un impact certain sur la communauté que nous représentons. Probablement pas l’impact que vous visiez, mais le mal est fait. La dernière  phrase de votre article gagnerait à être reformulée (…souffrait d’une sorte d’autisme politique…) L’autisme est un état qui touche directement plus de 1 % de la population et atteint un pourcentage  beaucoup plus élevé quand on y rajoute tous les membres de la famille et les proches qui gravitent autour d’une personne autiste.

L’autisme, utilisé comme vous l’avez fait dans votre article, contribue à encourager des préjugés et entrave toutes les énergies que des organismes comme le nôtre utilisent pour sensibiliser la population à la réalité de l’autisme. Cette dernière phrase de votre article témoigne d’une méconnaissance du trouble important qu’est l’autisme et blesse inutilement des parents et des proches de personnes autistes. Comble de l’ironie, aujourd’hui, 1er avril, marque le début du mois de l’autisme au Québec dont le slogan est Autisme, soyons ouverts d’esprit! Il nous semble que votre rôle, ainsi que celui de votre journal, est d’informer vos lecteurs et non de contribuer à promouvoir des préjugés sans fondement.

À la Fédération québécoise de l’autisme, notre souhait le plus cher serait que vous corrigiez cette erreur de jugement. Ce serait là une occasion de sensibiliser vos lecteurs à l’autisme qui touche de plus en plus de Québécois.

Source:
Jo-Ann Lauzon

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires