Contribuez au développement de la FQA :

Plan d’action gouvernemental en autisme : UN BILAN ATTENDU

COMMUNIQUÉ

Montréal, le 10 décembre 2012 — La Fédération québécoise de l’autisme (FQA) accueille favorablement le Bilan 2008-2011 du plan d’action gouvernemental Un geste porteur d’avenir – Des services aux personnes présentant un trouble envahissant du développement, à leur famille et à leurs proches déposé la semaine dernière par Mme Véronique Hivon, ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse. La directrice générale de la Fédération, Mme Jo-Ann Lauzon, se réjouit par ailleurs que l’amélioration de l’offre de service pour les personnes ayant un trouble envahissant du développement et leurs proches soit une préoccupation majeure pour la ministre.

«Dans son ensemble, le bilan 2008-2011 dresse un portrait assez réaliste de la situation des familles qui ont un enfant présentant un trouble envahissant du développement, a déclaré Mme Lauzon. Cependant, nous déplorons que le document, qui porte sur un plan d’action en place depuis 10 ans, ne questionne pas l’important retard dans sa réalisation, plus particulièrement en ce qui a trait à l’offre de services aux adolescents et aux adultes», a-t-elle poursuivi.

Depuis l’entrée en vigueur du plan d’action gouvernemental en autisme, ce bilan est le premier à inclure les associations, les parents et les personnes autistes elles-mêmes. « Nous reconnaissons que de grands pas ont été faits depuis 10 ans, mais le présent bilan vient confirmer qu’il reste encore beaucoup à réaliser pour répondre aux besoins de familles épuisées », a ajouté la présidente de la Fédération québécoise de l’autisme, Mme Ginette Côté.

Dès le début de cette démarche d’évaluation, la Fédération avait fait savoir qu’elle souhaitait que ce ne soit pas qu’une occasion de produire un autre document qui ne servira à rien, mais plutôt une occasion d’identifier des moyens de donner des services de qualité aux personnes autistes et à leur famille. Pour la FQA, l’ajout d’un financement annuel récurrent de 35 M$ à nouveau confirmé par la ministre est une bonne nouvelle, mais il faut savoir qu’il sera réparti afin de répondre à TOUTES les personnes handicapées du Québec. Les troubles envahissants du développement représentent désormais le trouble le plus fréquent en milieu scolaire. Le taux actuel reconnu de 1 naissance sur 100 exige qu’on en fasse une priorité nationale, tant en matière de prévention qu’en matière  d'intervention spécialisée.

-30-

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires