Contribuez au développement de la FQA :

La Fédération québécoise de l’autisme se prononce sur les événements de Newtown.

COMMUNIQUÉ

Montréal, le 17 décembre 2012 — Quelles images d’horreur que celles qui nous ont été présentées suite à ce drame vécu dans la communauté de Newtown. Nous ne pouvons qu’imaginer la douleur de toutes ces familles qui ont perdu un être cher dans d’aussi terribles circonstances.

Il semblerait que le présumé tueur, Adam Lanza, présente un trouble du spectre de l’autisme. Dans son cas, on pense qu’il s’agirait d’un syndrome d’Asperger. Bien que cette information ne soit qu’une hypothèse, elle suscite de vives inquiétudes dans la communauté autistique. Des commentaires publics, faits par des gens qui n’ont pas de connaissances sur l’autisme, prétendent que l’autisme de Lanza pourrait être à l’origine de son geste. Ce drame est totalement inacceptable. Il est normal de vouloir lui donner un sens. Cependant, les causes sont probablement trop multiples et trop complexes pour les résumer ainsi.

La Fédération québécoise de l’autisme se hâte de rétablir les faits : il n’y a pas plus d’actes criminels chez les personnes autistes que dans le reste de la population. Il est faux de prétendre que leurs caractéristiques font d’elles des « tueurs en puissance ». De telles affirmations sont inexactes et contribuent à stigmatiser davantage les personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme et leurs familles.

-30-

Source : Jo-Ann Lauzon
Fédération québécoise de l’autisme
514 270-7386 / direction@autisme.qc.ca

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires