Contribuez au développement de la FQA :

Quand une médecin reconnue cultive l’art de semer la confusion dans l’esprit des gens : un trouble envahissant dans l’évolution de notre société

COMMUNIQUÉ

Montréal, le 17 juin 2010 - 98,5 : la puissance des mots : avoir un slogan aussi percutant et l’utiliser à des fins de désinformation! La Fédération québécoise de l’autisme dénonce fermement les propos tenus ce matin sur les ondes de 98,5 par la docteure Laberge à propos des problèmes de diagnostic en santé mentale.

C’est à la suite de l’appel offensé d’un parent d’enfant présentant un trouble envahissant du développement (TED), que nous avons syntonisé le 98,5 pour entendre ce que la docteure Laberge avait à dire sur les TED. Quelle déception de constater le nombre d’inepties entendues. Mme Laberge parle de « …pathologies subtiles, pas toujours grosses, qui à la longue entraînent un trouble envahissant du développement, que dans ce spectre, le spectre de l’autisme, c’est comme toutes des affaires sur le bord. » Elle poursuit sur les autistes de haut niveau « …qui sont des encyclopédies sur deux pattes, logiques dans leur secteur, mais sors-les et c’est complètement nul ». Et l’animateur de répliquer que « les personnes ont des araignées dans le plafond ». Nous considérons que de tels propos sont injurieux! La vulgarisation de l’information a sa place dans l’objectif d’informer le grand public, mais de fausses allégations portant atteinte à l’intégrité de la personne sont inacceptables!

L’ironie de cette histoire, c’est que le point de départ de la chronique était un fait divers sur Leland Kalua, qui vient d’être déclaré inapte à subir son procès parce qu’il a un mode de pensée psychotique associé à un délire religieux. Comment un médecin peut-il prétendre qu’il existe un lien entre les troubles du spectre de l’autisme et la psychose?

Les troubles envahissants du développement, dont le plus connu est l’autisme, se manifestent généralement dans les trois premières années de l’enfance. Ils sont caractérisés par de graves déficits dans trois aspects du développement : les interactions sociales, la communication verbale et non verbale et les intérêts et comportements qui présentent un caractère restreint, répétitif ou stéréotypé. On estime que le taux de prévalence de l’ensemble des troubles envahissants du développement pourrait atteindre 60 à 70 enfants sur 10 000.

-30-

Source : Jo-Ann Lauzon
Fédération québécoise de l’autisme et des autres troubles envahissants du développement
514-270-7386
fqa@contact.net  
www.autisme.qc.ca

 


Écouter les propos du Dr Christiane Laberge lors de l’émission Problème de diagnostic en santé mentale

 

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires