Contribuez au développement de la FQA :

La Fédération québécoise de l’autisme demande aux chefs de partis de se prononcer sur l’avenir des services en autisme

Montréal, le 13 novembre 2008 – En cette période d’élections provinciales, la Fédération québécoise de l'autisme et des autres troubles envahissants du développement veut connaître la position des partis sur les enjeux en autisme et en trouble envahissant du développement (TED). Dans une lettre adressée aux trois chefs, la Fédération leur demande ce qu’ils prévoient à l’égard des enjeux suivants :

  • L’augmentation du financement requis pour mettre en place des services de qualité répondant aux besoins des personnes TED et à ceux de leurs familles.
  • Un leadership provincial pour s’assurer que des choix sont faits et que des normes nationales régissent les façons de faire.
  • L’évaluation qualitative des services.

Même si la situation a beaucoup progressé depuis que le Québec s’est doté, en 2003, d’un plan d’action gouvernemental en autisme, beaucoup reste à faire. En effet, malgré des prévisions qui portaient sur une gamme de services qui s’étendait aux personnes de tous âges, on constate en 2008 que seuls les enfants de moins de 5 ans ont accès à des services adaptés et encore, beaucoup sont sur des listes d’attente. Les adultes, laissés pour compte depuis leur jeune âge, attendent toujours. Leurs familles sont épuisées et plus inquiètes que jamais pour l’avenir.

La Fédération québécoise de l’autisme croit qu’il est essentiel de s’assurer que le gouvernement poursuive la mise en oeuvre de son plan d’action en y investissant les budgets nécessaires. Il s’agit d’une préoccupation majeure surtout quand on constate le nombre grandissant de personnes et de familles qui sont touchées. On estime que le taux de prévalence de l’ensemble des troubles envahissants du développement pourrait atteindre 60 à 70 enfants sur 10 000. La population québécoise compte 7 millions d’habitants, 45 500 personnes seraient donc susceptibles d’avoir un trouble envahissant du développement. En considérant qu’une famille compte 4 personnes en moyenne, 182 000 personnes seraient touchées par cette problématique au Québec.

- 30 -

Pour information :
Fédération québécoise de l'autisme
et des autres troubles envahissants du développement
514 270-7386

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires