Contribuez au développement de la FQA :

Sensibilisation

Cette section contient de nombreuses ressources utiles pour sensibiliser votre entourage, que vous soyez parent, professeur ou autre.

Pour plus d'information, vous pouvez également consulter notre centre de documentation, sections AUTISMEJEUNESSEROMAN et BIO/ESSAIS.

Surveillez l’icône  !

Les troubles du spectre de l'autisme sont encore relativement mal connus et mal perçus par la population. De nombreux clichés sont toujours véhiculés. Et comme l’ignorance mène souvent à la méfiance, les personnes autistes restent souvent excluent de la société, alors qu'elles ont les capacités de prendre une part active à la société.

Sensibiliser votre communauté à la cause et aux caractéristiques de l’autisme contribue à construire une société plus respectueuse des forces et des difficultés de chacun. Aussi, plus la population sera informée au sujet de l’autisme, plus les dépistages se feront de façon précoce, et moins les familles seront marginalisées. 

Pourquoi sensibiliser ma communauté?

La prévalence du trouble du spectre de l’autisme atteint aujourd’hui 1% de la population. Ce chiffre est en constante augmentation depuis les dernières années. Le nombre d’élèves autistes scolarisés dans le secteur public au Québec a d’ailleurs doublé au cours des 5 dernières années. Aujourd’hui les élèves autistes sont les élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA) les plus nombreux au Québec.

Il est important de sensibiliser votre entourage afin de permettre aux personnes autistes de mieux s'intégrer dans la société.

Comment sensibiliser mes élèves?

Voici plusieurs guides et trousses qui sont disponibles gratuitement sur Internet : 

Trousse de sensibilisation à l’autisme pour le préscolaire, le primaire, le secondaire et autre, une trousse d’Autisme Centre-du-Québec, 2015.

Trousse de sensibilisation pour les enseignants (incluant de nombreuses suggestions d’activités), une trousse de la FQA crée dans le cadre du Mois de l’autisme, 2016.

Comment expliquer l’autisme, un guide de la FQA, révisé en 2015.

Lettre ouverte aux enseignants et à toute personne voulant se renseigner sur la scolarité des enfants autistes, de la part d'une enseignante française, 2014

Mieux me comprendre pour mieux m’aider est une bande dessinée réalisée par l’équipe de « SESSAD des Goélettes », en France.

Manuel pour enseigner à des enfants au développement typique comment augmenter les compétences sociales et de jeu de leurs camarades atteints d’autisme et autres TED, 2014.

L’expérience sensorielle dans plusieurs environnements scolaires, 8 vidéos à utiliser en classe, par Autism Ontario : www.youtube.com/channel/UCCE-J1QunPs0t3F3sZxkS_Q

La Trousse Chat-Vire est un outil de sensibilisation à la différence, spécialement conçu pour les enfants de 4 à 8 ans. Cette activité de sensibilisation qui met en scène un chat jaune, maladroit, dans une famille de chats blancs, est prise en charge par deux personnes qui se servent de diapositives et de costumes. Contactez l’Association des personnes handicapées de Lotbinière pour en recevoir un exemplaire : Coordonnées : 418 881-3884 et aphl@globetrotter.net.

L’intimidation, souvent liée à un manque de connaissance de ce qu’est l’autisme, reste un problème dans de nombreux contextes scolaires. Voici quelques documents pour vous aider à lutter contre:

Feuillet de sensibilisation à l’attention des professeurs, crée par la FQA.

Feuillet de sensibilisation à l’attention des élèves, crée par la FQA.

Plein feux sur l’intimidation - Ce programme de prévention à l’intention des écoles élémentaires est un guide accessible en ligne qui s’adresse principalement aux éducateurs qui désirent redoubler d’efforts en vue de créer des conditions dans lesquelles les enfants se respectent et s’appuient mutuellement. Il fournit des enseignements importants sur la nature même de l’intimidation et sur les mythes et stéréotypes qui s’y rapportent.

Consultez la section « Expliquer l’autisme en images » pour compléter vos recherches.

Bon à savoir !


Environ 1 personne sur 100 présente un TSA.

L’autisme touche plus d’enfants que le diabète, le sida et le cancer réunis.

4 enfants autistes sur 5 sont des garçons.

Environ 75% des personnes autistes n’ont pas de déficience intellectuelle.

Plus de 93 % des jeunes autistes ne présentent pas de déficience physique.

Être autiste: quelles sont les conséquences au quotidien?

Les personnes avec un TSA sont très différentes les unes des autres dépendamment du caractère plus ou moins envahissant de leurs troubles et des facteurs qui peuvent être associés (comme la déficience intellectuelle, l’épilepsie, les troubles sensoriels, l’hyperactivité…). Mais toutes ont des difficultés plus ou moins marquées à interagir avec leur entourage. Ces difficultés sont dues à plusieurs caractéristiques liées à l’autisme comme, par exemple (ce ne sont que des exemples, chaque personne ayant ses propres forces et difficultés) :

  • La difficulté à comprendre les non-dits (éléments sous-entendus)
  • La mauvaise interprétation des sens figurés (phrase imagée)
  • La non-compréhension de certains codes sociaux qui peuvent paraitre naturels (comme savoir nuancer ses propos lors d’une critique, mentir ou adoucir la vérité pour ne pas heurter les gens, ne pas couper la parole à quelqu’un qui parle, vouvoyer un supérieur hiérarchique, ... )
  • La difficulté à imaginer ce que pensent ou ressentent les autres personnes
  • La difficulté à gérer les imprévus et à improviser
  • La prédominance d’un ou plusieurs intérêts spécifiques sur le(s)quel(s) ils focalisent leurs pensées et leurs discussions.
  • La sur ou sous-stimulation des sens (éblouissement des lumières, hyper-sensibilité au toucher…)
  • Les personnes avec TSA peuvent aussi surprendre par leurs compétences particulières de type :
    • Une excellente mémoire
    • Un sens des détails très poussé
    • Un talent musical ou artistique hors pair

Toutes ces particularités sont souvent mal connues et entrainent la plupart du temps de l’incompréhension chez les autres individus. C’est alors que naissent l’isolement et l’exclusion.

Au sujet des causes…


Il s’agit toujours de la grande inconnue. Concrètement, on sait que les messages que les sens transmettent au cerveau sont mal reçus ou mal interprétés. Il en résulte une appréciation confuse de la vie et de l'environnement. Mais aucun chercheur n’a  réussi à trouver le phénomène à l’origine de ce traitement atypique de l’information. Plusieurs pistes sont explorées et on suspecte des causes environnementales et génétiques.

Comment se comporter face aux personnes autistes?

Si les personnes avec un TSA ont des difficultés d’interaction avec les autres individus, cela ne signifie pas qu’elles ne souhaitent pas d’interactions, mais qu’elles ne savent parfois pas comment agir avec les autres. C’est souvent pour cela qu’elles s’isolent. C’est pourquoi en tant que voisin, collègue, amis… nous jouons tous un rôle majeur dans l’amélioration du bien-être des personnes autistes. En prenant conscience des particularités de ces troubles, il est plus facile d’accepter la différence et de s’ouvrir à l’intégration des personnes autistes.  Voici quelques pistes pour mieux savoir se comporter avec une personne autiste :

  • Ne pas parler trop fort ou le toucher de façon inattendue.
  • Parler clairement, faire des phrases sans double-sens ou sous-entendus.
  • Ne pas rire ou se moquer de ses difficultés dans les interactions sociales, lui expliquer pourquoi une situation peut nous paraitre comique.
  • Ne pas éviter le contact d’une personne autiste.
  • Ne pas juger trop vite une personne autiste.
  • L’autisme n’est pas « contagieux ». Vous pouvez parler à une personne autiste, elle pourrait vous surprendre positivement.
  • Partir une discussion sur un sujet d’intérêt pour la personne.

De nombreux documents peuvent vous aider à sensibiliser vos collègues, amis et connaissances. En voici quelques-uns :

Expliquer l'autisme en images...

Parfois, il est plus facile d'expliquer les choses avec des images. Voici quelques documents visuels que vous pouvez partager pour sensibiliser votre entourage.

Académie des spécialistes montre de façon agréable et amusante les habilités spéciales des personnes avec autisme souvent méconnues de l´extérieur.
Arthur pisode When Carl Met George) est un dessin animé en anglais qui explique très bien le syndrome d'Asperger.
EX - E.T.
est un petit film d'animation sur l'acceptation de la différence.
Le Voyage de Maria est une escapade dans le monde intérieur d´une adolescente autiste.
Mon petit frère de la lune
est un petit film d'animation pour la sensibilisation.
My autism and Me est un court-métrage où de jeunes personnes expliquent ce que grandir autiste veut dire.
Sensory Overload est un petit film d’animation sur la perception sensorielle chez les personnes autistes.

Il existe aussi de nombreux films qui présentent l'autisme et la différence, ou permettent d’aborder certaines caractéristiques de l’autisme (gestion des émotions) notamment: 

Adam, Max Mayer, 2009.
Ben X, Nic Balthazar, 2008.
Le Jeu de l’imitation, Morten Tyldum, 2014.
Mozart and the whale, Peter Naess, 2005.
My name is Khan, Karan Johar, 2010.
Le Monde de Nathan, Morgan Matthews, 2014.
The Story of Luke, Alonso Mayo, 2013.
Partie de pêche au Yémen, Lasse Hallstrom, 2012.
Sens dessus dessous, Pete Docter, Ronaldo Del Carmen, 2015.

Ou encore des documentaires:

Grandir avec toi, FQA, 2005.
L'autiste au tambour, Yves Langlois, 2013.
Le cerveau d'Hugo, Sophie Revil, 2012.

Le site Internet du documentaire Le Monde de l'Autisme contient de nombreuses vidéos, des témoignages, des quiz... qui peuvent vous inspirer. À consulter également : Julie Philippon a fait une liste de films d’animations intitulée Besoins particuliers : 10 films d’animation pour comprendre la différence sur le site Yoopa.

Vous pouvez également consulter notre zone vidéo ou nous contacter pour des conseils.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter nos sections L'autisme ou le trouble du spectre de l'autisme et Nos actions ou encore à nous suivre sur Facebook!

 

Mise à jour : février 2016

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires