Contribuez au développement de la FQA :

L'utilisation de la sécrétine dans le traitement de l'autisme

Article de Paul Shattock, Autism Research Review, 1998.

La sécrétine est connue depuis au moins une vingtaine d'années. Elle a différents usages mais elle est peu utilisée à des fins médicales même si elle est employée pour vérifier la fonction pancréatique, c'est-à-dire pour déterminer si le pancréas fonctionne normalement. Pour cela, on administre une petite quantité de sécrétine par voie intraveineuse et on mesure peu après le taux de bicarbonate retrouvé dans la circulation sanguine. La sécrétion du bicarbonate est nécessaire afin de neutraliser l'acide provenant de l'estomac et de permettre l'action des enzymes du duodénum.

Le pancréas sécrète aussi beaucoup d'autres enzymes, notamment les lipases et particulièrement les peptidases. Ces dernières provoquent la dégradation des peptides qui, selon les tenants des théories sur l'effet des peptides à propriétés opiacées chez les autistes, pourraient être la cause de bien des problèmes. L'une des façons de réduire les problèmes causés par ces peptides potentiellement nocifs est de les éliminer du régime alimentaire. Voilà pourquoi on recommande un régime sans gluten ni caséine.

Puisque la sécrétine stimule la production de ces enzymes par le pancréas, elle pourrait ainsi permettre une amélioration des symptômes et/ou agir sur le cerveau lui-même ou sur la paroi intestinale (si elle agit réellement).

J'ai reçu de nombreux témoignages (environ une centaine) de la part de parents qui, au cours de rencontres ou de communications sur Internet, m'ont vanté les mérites de cette forme de traitement. J'ai également parlé avec cinq médecins américains qui se sont tous dits enthousiasmés par ce qu'ils avaient vu.

Quelques recommandations

Il n'y a pas encore eu d'essais adéquats menés en vue de démontrer l'efficacité du traitement, même si un bref compte-rendu a été publié par Karoly Horvath.
La sécrétine n'est pas commercialisée pour cette utilisation. Le médecin qui la prescrirait à cette fin, ici, au Royaume-Uni, serait plutôt audacieux.
Les médicaments sans effets secondaires n'existent pas. La sécrétine n'a pas été utilisée pendant des périodes assez longues pour que l'on sache vraiment ce qui arrivera lorsqu'elle le sera. On peut s'attendre à ce qu'un produit aussi complexe entraîne des effets secondaires. Il faudra évaluer son efficacité par rapport à son éventuelle nocivité.
Chez certains enfants, la sécrétine n'a aucun effet.
La sécrétine pourrait avoir une importance considérable ou être la source d'une autre grande déception. Il faudra attendre avant d'en savoir plus.

Conclusion

La sécrétine offre évidemment des possibilités intéressantes, mais il faudra voir si tout va se dérouler comme on l'espère. Sur le plan biomédical, le mécanisme par lequel elle agit semble plausible et les résultats, prometteurs. Cependant, la sécrétine n'est, en ce moment, ni aisément disponible, ni commercialisée à cette fin particulière. Nous devrons surveiller les progrès accomplis et faire preuve d'un optimisme prudent.

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires