Contribuez au développement de la FQA :

Vaccination rougeole-oreillons-rubéole (ROR) et autisme?

De la genèse de l’hypothèse à son rejet sur la base des évidences disponibles 26 mai 2003

Nous publions ce texte avec l’aimable autorisation de l’auteure et de Paediatrica.

Source : Société Suisse de Pédiatrie, Paediatrica, Vol. 13 No. 6, 2002, pp 36-40.

Auteure
Prof. Dr Claire-Anne Siegrist
Centre de Vaccinologie
Centre Médical Universitaire
1 Rue Michel Servet
1206 Genève
Courriel : Claire-Anne.Siegrist@medicine.unige.ch  


L’évocation d’une association causale éventuelle entre vaccination ROR et autisme, longtemps restée sur territoire britannique, a fini par traverser les frontières, soutenue par un espoir fou : qu’il suffise de ne plus vacciner avec un vaccin trivalent, mais avec 3 vaccins séparés, pour faire reculer l’autisme ! Au cours des 5 dernières années, les travaux se sont multipliés et des résultats contrastés ont été rapportés, augmentant l’incertitude des parents d’enfants autistes puis de leurs voisins, au point d’aboutir en Angleterre à une diminution notable de la couverture vaccinale et à une augmentation des cas de rougeole. En 2001-2002, les comités d’experts indépendamment constitués en Angleterre, aux Etats-Unis ou à l’O.M.S. pour évaluer l’ensemble des données disponibles ont tous conclus qu’il y avait suffisamment de données disponibles pour rejeter l’hypothèse d’une association causale entre vaccination ROR et autisme. Reste encore à rassurer les parents qui ont été inquiétés par plusieurs années de rumeurs diverses…


 Lire l'article

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires