Contribuez au développement de la FQA :

Vaccin RRO et autisme - Une étude de cohorte

Source : XVIth IEA World Congress of Epidemiology — Montreal August 18-22 2002. Final Programme & Book of Abstracts, OC.24.4.

Traduction : équipe Internet de la FQA, 3 septembre 2002

Madsen KM, Hviid A, Vestergaard M, Schendel D, Wohlfahrt J, Thorsen P, Olsen J, Melbye M.

Danish Epidemiology Science Centre at the Department of Epidemiology and Social Medicine, Aarhus, Denmark; Danish Epidemiology Science Centre, Statens Serum Institut, Copenhagen, Denmark; Centers for Disease Control and Prevention, National Center on Birth Defects and Developmental Disabilities, GA, USA.

Contexte
Il a été suggéré que la vaccination rougeole-rubéole-oreillons (RRO) pouvait causer l’autisme.

Objectifs
L’équipe de recherche a analysé le risque de développer un trouble autistique et d’autres troubles du spectre autistique chez des enfants vacciné au RRO et chez des enfants non vaccinés.

Méthode
Une étude de cohorte de tous les enfants nés au Danemark au cours de la période débutant le 1er janvier 1991 et se terminant le 31 décembre 1998 a été élaborée. La cohorte a été établie à partir de données obtenus du Danish Civil Registration System. Ces données ont subséquemment été mises en relation avec d’autres registres nationaux. L’information sur la vaccination provient de données du Danish National Board of Health alors que celle sur le statut autistique des enfants a été obtenue du Danish Psychiatry Central Register, qui détient des renseignements sur toutes les admissions dans les hôpitaux et départements psychiatriques du Danemark. L’information sur les facteurs potentiellement confondants provient du Danish Medical Birth Register, du National Hospital Discharge Registry et de Statistics Dennark.

Résultats
Dans la cohorte de 537 302 enfants, on a identifié 440 654 enfants vacciné au RRO, 413 avec un diagnostic de trouble autistique et 666 avec un diagnostic d’un autre trouble du spectre autistique. En tenant compte des facteurs potentiellement confondants, le risque de développer un trouble autistique et d’autres troubles du spectre autistique n’était pas augmenté chez les enfants vaccinés en comparaisons à ceux non vaccinés. Aucun lien n’a pu être établi entre l’âge de la vaccination et le développement de l’autisme, ni entre la période écoulée depuis la vaccination et l’apparition des symptômes.

Conclusions
Cette étude fournit de fortes preuves contre l’hypothèse voulant que la vaccination RRO cause l’autisme.

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires