Contribuez au développement de la FQA :

Hausse des cas d’autisme au Danemark après l’abandon des vaccins contenant du thimérosal

Source : © Reuters Health, jeudi 4 septembre 2003.
Article original : “Thimerosal and the occurrence of autism: negative ecological evidence from Danish population-based data.” Pediatrics . 2003 Sep;112:604-6.
Consultez l’abstract sur Medline.

Traduction : équipe internet de la FQA

New York (Reuters Health) — Bien que le thimérosal utilisé dans les vaccins soit parfois considéré comme responsable d’anomalies neurodéveloppementales, une nouvelle étude indique que l’incidence d’autisme au Danemark a effectivement augmenté depuis l’abandon de l’utilisation du thimérosal dans ce pays en 1992.

Les conclusions de la recherche fournissent des preuves additionnelles sur l’innocuité des vaccins qui contiennent du thimérosal. Un rapport publié plus tôt cette année par des fonctionnaires britanniques de la santé affirmait que ce type de vaccins n’était pas nocif et était même plus efficace que ceux sans cet agent de conservation à base de mercure.
Dans la présente étude publiée dans le numéro de septembre de la revue Pediatrics, le Dr Kreesten M. Madsen et ses collègues de l’Université d’Aarthus au Danemark ont analysé les données concernant tous les enfants âgés entre 2 et 10 et diagnostiqués autistes au Danemark entre 1971 et 2000, soit un total de 956 enfants.

L’incidence d’autisme est demeurée relativement stable pendant la période où les vaccins contenant du thimérosal étaient utilisés. Par contre, on a commencé à observer une hausse de l’incidence à peu près au moment où ces vaccins ont été abandonnés. Cette hausse s’est poursuivie tout au long des années 1990.

Plutôt que d’être reliée à l’abandon des vaccins contenant le thimérosal, « l’augmentation de l’incidence de cas à partir de 1990 pourrait être attribuable à une plus grande attention portée au syndrome de l’autisme et au changement dans les critères diagnostics de ce trouble », affirment les auteurs.

Bien que les résultats de l’étude n’appuient pas la théorie selon laquelle cette forme de vaccins pourraient provoquer l’autisme, les chercheurs n’excluent pas que des doses de thimérosal «plus fortes que celles administrées au Danemark puissent causer des dommages neurodéveloppementaux».

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires