Contribuez au développement de la FQA :

La politique «À part entière» - résumé

Extrait de L'INFO-MEMBRE
Vol 8 - No 3 - Août 2009

Chantal St-Amand

L’information qui suit provient des tableaux synthèses de l’OPHQ et présente les grandes lignes de la politique «À part entière» qui remplace «À part égale» qui avait été adoptée en 1985.

L’Objectif de la Politique est d’accroître, au cours des 10 prochaines années, la participation sociale des personnes handicapées en s’appuyant sur les fondements juridiques suivants :

  • DROIT À L’ÉGALITÉ
  • PROTECTION DE LA PERSONNE
  • LOI TELLE QUE RÉVISÉE EN 2004

CE QUI EST VISÉ : RÉSULTATS ATTENDUS

Vers une amélioration significative des conditions de vie des personnes handicapées. 

• Améliorer le revenu des personnes handicapées.
• Améliorer l’état de santé des personnes handicapées.
• Améliorer le niveau de scolarité des personnes handicapées.
• Réduire l’isolement social des personnes handicapées.

Vers une réponse complète aux besoins essentiels des personnes handicapées.

• Offrir aux personnes handicapées la possibilité de réaliser pleinement leurs activités permettant de vivre à domicile.
• Offrir aux personnes handicapées la possibilité de se loger adéquatement selon leurs besoins spécifiques dans un lieu librement choisi.
• Offrir aux personnes handicapées la possibilité de s’exprimer et de communiquer adéquatement avec autrui, peu importe les moyens de communication utilisés.
• Offrir aux personnes handicapées la possibilité de se déplacer sans contraintes supplémentaires d’accessibilité, de temps et de coût, peu importe le lieu et les moyens utilisés.

Vers la parité entre les personnes handicapées et les autres citoyens dans l’exercice des rôles sociaux.

Dans des conditions équivalentes à celles des autres personnes :
• Accroître la participation des enfants handicapés dans les services de garde éducatifs à la petite enfance et en milieu scolaire.
• Accroître la participation des élèves et des étudiants handicapés à tous les niveaux d’enseignement, en formation initiale et continue.
• Accroître la participation des personnes handicapées sur le marché du travail, sans discrimination.
• Accroître la participation des personnes handicapées à des activités de loisir, de sport, de tourisme et de culture.
• Accroître la participation citoyenne des personnes handicapées dans leur communauté.

LES TROIS LEVIERS ASSOCIÉS AUX DÉFIS ET PRIORITÉS D’INTERVENTION
UNE SOCIÉTÉ INCLUSIVE


AGIR CONTRE LES PRÉJUGÉS ET LA DISCRIMINATION

• La sensibilisation de la population.
• La formation et l’éducation citoyenne des jeunes et des adultes.
• La sensibilisation et la formation du personnel en contact direct avec le public.
• Les mesures d’accommodement et la promotion d’une approche inclusive.
• La prise en compte des barrières culturelles dans les mesures d’accommodement visant les personnes handicapées issues des communautés ethnoculturelles.
• La documentation des situations vécues par les personnes handicapées appartenant à des nations autochtones.

AGIR CONTRE TOUTE FORME D’EXPLOITATION, DE VIOLENCE ET DE MALTRAITANCE.

• L’information et la formation des personnes handicapées, de leur famille et de leurs proches sur ces situations.
• La conception et l’adaptation des interventions à la réalité des personnes handicapées.
• Le contrôle de la qualité des interventions dans les établissements, les ressources et les logements où vivent les personnes handicapées.
• La mise en œuvre et la promotion des recours prévus dans les dispositions législatives existantes.

CONCEVOIR DES LOIS, DES POLITIQUES, DES PROGRAMMES ET DES SERVICES SANS OBSTACLE.

• La mise en œuvre et le respect des dispositions législatives existantes.
• L’application de la « clause d’impact ».
• La sensibilisation et la formation du personnel chargé d’élaborer les lois, les politiques et les programmes publics.

TENIR COMPTE DE LA DIVERSITÉ DES RÉALITÉS FAMILIALES DES PERSONNES HANDICAPÉES DANS LA CONCEPTION DES POLITIQUES FAMILIALES.

• L’établissement de partenariats entre les différents acteurs.
• Le soutien à l’innovation face aux nouvelles réalités sociales et familiales.

AMÉNAGER DES ENVIRONNEMENTS ACCESSIBLES.

• L’amélioration de l’accessibilité des lieux.
• L’amélioration de l’accessibilité des infrastructures de transport.
• L’amélioration de l’accessibilité des moyens de communication.
• La prise en compte des besoins des personnes handicapées dans les produits de consommation.

UNE SOCIÉTÉ SOLIDAIRE ET PLUS ÉQUITABLE

AGIR CONTRE LA PAUVRETÉ DES PERSONNES HANDICAPÉES ET DE LEUR FAMILLE.

• L’action concertée contre la pauvreté et l’exclusion sociale.
• La bonification du soutien au revenu.
• La réduction des disparités concernant le soutien au revenu.

VISER UNE COMPENSATION ADÉQUATE DES COÛTS SUPPLÉMENTAIRES RELIÉS AUX DÉFICIENCES, AUX INCAPACITÉS ET AUX SITUATIONS DE HANDICAP.

• La compensation complète des coûts supplémentaires généraux.
• La compensation des coûts supplémentaires généraux, sans égard au revenu.
• L’amélioration des mesures fiscales touchant plus directement les personnes handicapées, leur famille et leurs proches.
• L’amélioration du régime général d’assurance médicaments.

ACCROÎTRE L’ACCÈS, LA COMPLÉMENTARITÉ ET LA COORDINATION DES PROGRAMMES ET DES SERVICES.

• L’amélioration de l’accès général aux régimes, aux programmes et aux services.
• L’amélioration de l’accès et de l’adaptation des services courants.
• Le renforcement de la complémentarité et de la coordination de l’ensemble des programmes et services.

UNE SOCIÉTÉ RESPECTUEUSE DES CHOIX ET DES BESOINS DES PERSONNES HANDICAPÉES ET DE LEUR FAMILLE

GÉNÉRALISER LA PLANIFICATION INDIVIDUALISÉE ET COORDONNÉE DES SERVICES.

• L’utilisation du plan de services par l’ensemble des acteurs.
• L’harmonisation de la conception et de la terminologie du plan de services.
• Le respect de la confidentialité assuré par tous les acteurs.
• L’implantation d’un modèle mixte de coordination du plan de services.
• L’implantation de règles consensuelles permettant la désignation du responsable de la coordination du plan de services.
• La reconnaissance de l’apport des familles et des proches dans le processus de planification et de coordination des services

SOUTENIR L’EXERCICE DES RÔLES FAMILIAUX ET SOCIAUX DES FAMILLES

• L’amélioration du soutien offert aux familles.
• L’innovation dans une perspective d’égalité entre les femmes et les hommes.

RENDRE ACCESSIBLES AUX PERSONNES HANDICAPÉES ET À LEUR FAMILLE DES SERVICES STRUCTURÉS D’ACCOMPAGNEMENT.

• Le développement de services d’accompagnement dans toutes les régions.
• L’harmonisation des pratiques d’accompagnement.
• La reconnaissance des besoins d’accompagnement dans la planification individualisée et coordonnée des services.
• L’amélioration de la formation et de la rémunération des accompagnateurs.

Référence: Tableaux synthèses de la politique À part entière.

Vous pouvez vous procurer un exemplaire de la Politique gouvernementale pour accroître la participation sociale des personnes handicapées au service des communications de l’Office des personnes handicapées du Québec : www.ophq.gouv.qc.ca/apartentiere 

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires