Contribuez au développement de la FQA :

Intégration des élèves en difficulté – Il est temps de livrer les lignes directrices promises depuis 2007, rappellent La FSE et L’APEQ

QUÉBEC, le 10 février 2011 - Après avoir pris connaissance d'un article publié dans Le Soleil de ce matin, la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ) et l'Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (APEQ) tenaient à rappeler que les lignes directrices de l'intégration des élèves en difficulté sont promises depuis l'automne 2007 par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) et qu'il est grand temps de passer de la parole aux actes.

« La FSE et l'APEQ réclament des balises et des limites à l'intégration depuis déjà plusieurs années, ce qui a laissé amplement le temps au Ministère pour agir. La ministre de l'Éducation d'alors, Michelle Courchesne, nous les avait promises dès 2007. Après un décevant plan gouvernemental en 2008, qui reportait l'élaboration de balises à une année ultérieure, le MELS a repoussé ses échéances en évoquant la négociation nationale, puis en créant un forum sur l'intégration des élèves en difficulté. On se souviendra que la négociation n'a pu se conclure qu'en raison de l'engagement ferme que des nouvelles mesures seront mises en œuvre pour la rentrée 2011-2012. Or, deux fois plutôt qu'une, la ministre Beauchamp s'est engagée à honorer les ententes de travail convenues. Pour nous, il n'est plus question de gagner du temps sur le dos des enseignantes et enseignants et des élèves quand les besoins sont urgents dans les salles de classe. L'heure est aux vraies solutions », ont déclaré Manon Bernard, présidente de la FSE et Serge Laurendeau, président de l'APEQ.

La FSE et l'APEQ ont proposé plusieurs solutions concrètes pour favoriser une intégration harmonieuse et balisée des élèves en difficulté dans les classes régulières. On peut les retrouver au www.fse.qc.net.

Profil

La FSE et l'APEQ représentent ensemble 70 000 enseignantes et enseignants à tous les secteurs d'enseignement, tant au préscolaire, au primaire et au secondaire qu'à la formation professionnelle et à l'éducation des adultes. Elles négocient en cartel au nom de la majorité du personnel enseignant des commissions scolaires francophones et de l'ensemble du personnel enseignant des commissions scolaires anglophones du Québec. 

Source :
Cell : Sylvie Lemieux, attachée de presse FSE
418 563-7193
lemieux.sylvie@csq.qc.net

Contribuez au développement de la FQA
Faire un don
Devenir bénévole Devenir membre
Nos partenaires